HomeInterviewInterview exclusive avec la maison d’édition Nawa

Interview exclusive avec la maison d’édition Nawa

nawa-alfaiz (2)
 Nawa édition est un collectif d’écrivains créé en 2008, qui publie des livres spécialisés en histoire, histoire des idées, civilisation et épistémologie.

Nous sommes allés à la rencontre du fondateur de la maison d’édition, afin de découvrir cette édition à l’ initiative novatrice dans la communauté : un retour vers l’Histoire du monde musulman écrite par des Musulmans.

Nous avons eu le plaisir d’interviewer le fondateur.

As salamou aleykoum, pouvez-vous tout d’abord nous dire ce que signifie le nom de votre édition ?

Wa aleykoum salam wa rahmaouLlah, Nawa signifie « Noyau », « petite graine », car nous espérons que cette initiative n’est que la prémisse d’une réforme plus profonde du monde musulman, et qu’elle participe au processus de Tajdîd, renouvellement de la pensée.

Qu’est-ce qui vous a poussé à lancer cette édition ?

Deux choses : premièrement, ces thématiques n’étaient pas représentées dans les autres éditions musulmanes qui se cantonnaient à des domaines purement « religieux ».

Deuxièmement, les autres maisons d’édition mettaient surtout en avant des auteurs classiques par le biais de traductions, et se montraient très frileuses envers les jeunes écrivains et les sujets novateurs.

En somme, on ne se reconnaissait pas dans l’offre éditoriale musulmane de l’époque, alors que notre objectif était de proposer une nouvelle réflexion affranchie des contraintes de l’islam institutionnel. Même si notre structure est modeste, elle nous permet d’éditer en toute liberté et de diffuser nos idées sans les restrictions qu’une maison d’édition plus importante nous imposerait.

Si vous deviez définir en quelques mots votre ligne éditoriale?

Notre ligne se résume à contester l’universalisme occidental, c’est-à-dire l’ensemble des « valeurs » et idéologies politiques imposées comme universelles et incontestables à notre époque. Cette critique s’accompagne d’une analyse sur le processus de sécularisation occidentale et l’ensemble de ses conséquences sur les populations musulmanes, tout en proposant un contre-modèle musulman qui répondrait aux défis actuels.

Ce contre-modèle de civilisation se doit de résoudre les maux soulevés par le modernisme. Par exemple, nos ouvrages revendiquent une nouvelle méthodologie dans la production des connaissances qui diverge des actuels canons de l’épistémologie occidentale. Cette vision critique de l’occident nous conduit aussi à revendiquer une autonomisation des musulmans vis-à-vis de toute forme de domination idéologique. Concernant la France, nos ouvrages dénoncent par exemple la permanence des rapports de domination des musulmans, que ce soit envers les élites de gauche, que de droite. La droitisation récente de la société française a poussé certains à revendiquer la soumission des musulmans à l’extrême droite. J’avoue que c’est original et que ça diversifie un peu l’offre de larbinage, mais ce n’est pas la solution.

Nous avons la conviction que les musulmans doivent cesser de chercher des modèles et des maîtres extérieurs. Pour cela, ils doivent reprendre confiance en eux et en leurs capacités. L’Islam représente l’avenir et les musulmans doivent assumer fièrement le rôle que l’histoire leur donne aujourd’hui au lieu de se réfugier constamment derrière le maître occidental, qui est aujourd’hui en pleine déliquescence. Je pense même qu’en France tout particulièrement, les musulmans ont un rôle  historique à jouer, car l’Islam est la solution à la profonde crise civilisationnelle qui affecte cette société.

Avez-vous actuellement des livres phares ?

Certains de nos livres ont particulièrement marqués les lecteurs, qui nous ont fait part de retours positifs :

-« Étrangers à ce monde » qui est une somme de textes sur la notion d’ « étrangeté » dans la spiritualité musulmane.

-« De l’idéologie islamique française » est un pamphlet qui dénonce l’état de servitude idéologique des musulmans de France, à travers une étude très référencée.

-« La voie des Nazaréens » qui se veut une étude originale sur Jésus et les implications de son message pour les musulmans contemporains.

Quelles sont les valeurs que vous  souhaitez  diffuser à travers votre activité ?

Nous appelons à la régénération du monde musulman. Or, une régénération passe impérativement par un renouveau intellectuel et idéologique. Nous nous efforçons donc de contribuer à l’élévation du niveau culturel des musulmans, en convoquant des références littéraires très variées, et en élargissant les questionnements à de plus vastes domaines.

En quoi votre édition est-elle différente ?

Comme je l’ai évoqué plus haut, notre ligne éditoriale critique le sécularisme et l’universalisme occidental, tout en proposant un contre modèle. Cette démarche s’inscrit donc comme une voie intermédiaire entre deux positions extrêmes que l’on retrouve dans les autres courants de pensée musulmans.

D’un côté les « réformistes » acceptent le modèle occidental sans critique et tentent d’ « adapter » l’islam aux injonctions des idéologues du modernisme. De l’autre, certains rejettent totalement l’Occident, mais de manière irréfléchie et sans proposer de contre-modèle viable et sérieux. En résumé, les premiers appellent à se conformer au diktat des élites occidentales et les seconds ne remettent pas en cause l’immobilisme de l’islam institutionnel « post-almohadien » pour reprendre l’expression de Malek Bennabi.

Notre originalité réside précisément dans la volonté d’élaborer un projet civilisationnel alternatif et pertinent, un projet capable de répondre aux problèmes et nécessités propres à notre temps dans un cadre islamique. En d’autres termes, les pseudo-réformistes s’évertuent à faire monter les musulmans sur un bateau en train de couler (la civilisation occidentale), tandis que nous, nous essayons de construire un nouveau bateau.

Par ailleurs, notre posture intellectuelle se démarque des autres car elle est fondée sur la pluridisciplinarité et le plurilinguisme. Cette posture est portée par une nouvelle génération de penseurs musulmans, qui, dotés d’une double culture et d’une double érudition (occidentale et islamique) sont capables d’analyser le monde avec un regard objectif, car ils appartiennent aux deux civilisations.

Enfin, notre singularité réside dans notre approche « occidentologique ». L’occidentologie se veut le reflet islamique de l’orientalisme et de l’islamologie : une discipline à part entière qui se propose d’étudier la civilisation occidentale, son histoire, sa pensée et son présent selon un regard savant, extérieur et critique. Amorcée dans « De l’idéologie islamique française », cette approche implique d’analyser entre autres la genèse des idéologies séculières et les évolutions de la philosophie occidentale, mais d’un point de vue critique. Nous nous situons là encore entre deux extrêmes, car généralement les uns adhèrent aux idéologies politiques occidentales sans la moindre critique, et les autres se refusent même à les étudier pour exprimer ainsi leur rejet.

Quels sont vos projets?

Nous avons l’ambition de nous recentrer sur l’histoire, car cette discipline souffre actuellement de graves lacunes. Il existe de nombreuses initiatives dans ce domaine, surtout chez des auteurs arabophones, mais les livres existants se limitent à la narration des événements et sont généralement dépourvus de dynamisme et d’analyses.

Nous allons donc publier à partir de cette année en plusieurs tomes le livre « Histoire Politique de l’Islam » qui retracera, siècle après siècle, la longue histoire du monde musulman ». Le premier tome qui sortira en septembre 2016 en traitant des origines de l’Islam jusqu’à la bataille de Badr.

Quelle est votre source d’inspiration ?

Un savoir « utile » est un savoir qui se rapporte à notre époque et qui est directement utilisable pour les contemporains. De ce fait, l’actualité est notre principale source d’inspiration et le moteur de notre engagement. Nous vivons une époque extraordinairement intéressante et cruciale ; il est donc nécessaire d’agir pour préparer les générations futures.

—————

◊ Site : www.nawa-editions.com

Vous avez aimé cet article, partagez et faite découvrir cette maison d’édition autour de vous ⇓

Conso'Oummah consomm
Bee Working premièr
NO COMMENTS

LEAVE A COMMENT

Show Buttons
Hide Buttons